pratique autonome

Do your practice and all is coming.

K. Pattabhi Jois

Pratique autonome

La mise en place d’une routine quotidienne permet de se concentrer sur l’essentiel – effort, créativité, et relaxation !

Prenez 10 à 20 mn quotidiennement pour vous-mêmes, dans l’immobilité et la concentration sur la respiration. C’est une pratique qui guérit en profondeur.

Explorez votre royaume intérieur, que ressentez-vous ?

Planifier et se préparer

Quand avez-vous le temps de pratiquer sans être dérangé/e pendant 30 mn ? Si vous vivez en famille, mettez-vous d’accord avec vos proches pour que cet intervalle soit respecté.

  • Le moment. Le matin tôt est idéal, c’est calme et les postures mettent le corps en mouvement. La période après le travail permet de récupérer de l’énergie et de se tranquilliser. Il est aussi possible d’aménager 2 pratiques plus courtes, en début et en fin de journée. Il faut juste veiller à ne pas avoir mangé et bu de boissons excitantes 2 heures avant la pratique.
  • Le lieu. L’idéal est un lieu dédié, aéré et confortable.  Selon la saison, profitez du plein-air, balcon, jardin, prairie!
  • Le matériel. Des habits confortables, un tapis de yoga adapté au type de sol (vérifiez qu’il ne dégage pas de produit chimique), un coussin d’assise, une couverture, éventuellement 2 blocs et une ceinture.
  •  

Ressources pour pratique autonome

Des ressources (fiches techniques de postures, enregistrements video et audio de pratiques, etc) sont disponibles en ligne pour les participants/tes aux cours.